Formation sur mesure pour les étudiants étrangers

Stéphanie Simard, bibliothécaire à l’Université du Québec à Trois-Rivières et responsable des disciplines suivantes : Ingénierie, Pâtes et papiers, Pratique sage-femme, Orthophonie.

La conception du projet

Ce billet rapporte les leçons apprises d’un programme-pilote de formation documentaire conçu pour les étudiants étrangers.  Premièrement, je tiens à remettre à César ce qui lui appartient, car l’idée du programme de formations sur mesure pour étudiants étrangers n’est pas de moi. C’est monsieur André Paquet, bibliothécaire à l’UQTR, qui mijotait le concept depuis plusieurs années déjà. Les caractéristiques et les besoins de notre clientèle internationale interpellaient monsieur Paquet qui, grand amateur de cuisine internationale et de culture, considère les étudiants étrangers comme une fenêtre sur le monde.

La mise en œuvre

C’est en mai 2010 que M. Paquet et moi avons débuté notre collaboration. Nous avons commencé par faire l’inventaire de ce qui se faisait déjà dans le monde des bibliothèques universitaires pour les étudiants étrangers. Nous avons été surpris de constater que les ouvrages décrivant les défis que représente l’univers de la bibliothèque nord-américaine sont nombreux (voir bibliographie). Un document qui nous a été fort utile est un ensemble de recommandations de la Society of College, National and University Libraries (SCONUL, 2009). Ce document présente le résultat de plusieurs sondages  et un plan d’action complet développant des services pour subvenir à cette clientèle grandissante.

Munis de notre revue de la littérature, nous  avons soumis une stratégie de service pour les étudiants étrangers à l’UQTR au Bureau de la réussite étudiante (BRÉ) en juin 2010 afin d’explorer la possibilité d’un partenariat. Depuis quelques années, l’UQTR est formellement engagée dans un processus de «sensibilisation de la population étudiante aux conditions nécessaires à la prise en charge de ses études, mais également à l’éthique personnelle, au plagiat et à tout autre aspect lié à la réussite globale » (UQTR Bureau de la réussite étudiante, 2010). Le BRÉ est une action concrète démontrant cet engagement à aider et soutenir les étudiants dans leur projet d’études.

Les objectifs présentés au BRÉ étaient :

  1. amener l’étudiant étranger à réaliser son potentiel pendant ses études et à acquérir les compétences informationnelles nécessaires en vue de poursuivre le processus d’apprentissage tout au long de la vie;
  2. stimuler l’étudiant pour qu’il devienne plus actif et autonome dans l’acquisition des compétences informationnelles;
  3. positionner l’UQTR comme étant un établissement réputé pour son engagement auprès de chaque étudiant étranger ayant choisi d’y étudier.

À la suite de cette rencontre, nous avons décidé de nous concentrer sur deux objectifs à court terme :

  1. Offrir, en septembre 2010, un programme de formation documentaire adapté aux étudiants étrangers;
  2. S’assurer de la participation des étudiants par une campagne de promotion intensive avec les différents intervenants ex : professeurs, associations étudiantes, etc.

Pendant l’été, nous avons donc développé le programme de formation. Nous avons opté pour une approche modulaire avec des thèmes reliés aux problématiques identifiées dans la littérature.

  1. Je m’approprie ma bibliothèque (situer l’étudiant dans le contexte nord-américain)        30 min;
  2. Je démarre mes cours rapidement (Techniques de recherche et cadre général)      90 min;
  3. J’utilise efficacement les bases de données (Plus value des ressources)       90 min;
  4. Je rédige correctement mes travaux (gestion des connaissances et production de travaux universitaires)      90 min.

Chaque module fournit aux étudiants des exercices pratiques afin qu’ils intègrent la matière. Nous avons aussi alloué du temps pour que les étudiants nous racontent comment les bibliothèques fonctionnent dans leur pays d’origine. Inhérente à tous les modules nous avons insisté sur l’importance de rencontrer son bibliothécaire disciplinaire. 

Les résultats

Nous avons tenté une promotion ciblée sur notre clientèle. Par exemple,

  1. nous avons engagé un étudiant étranger pour faire circuler des dépliants;
  2. nous avons rencontré les étudiants à la journée d’accueil;
  3. nous avons développé une affiche;
  4. nous avons envoyé des courriels aux étudiants et aux professeurs.

Mais, même après ces efforts promotionnels, la participation aux ateliers est restée basse. Nous avons été surpris que malgré les liens tissés avec le BRÉ, un cahier spécial sur les ressources aux étudiants étrangers a été distribué par l’Université sans mentionner notre programme. Ce qui démontre la difficulté de pénétrer les différents vecteurs d’information. Toutefois, la rétention aux ateliers a été bonne.  La plupart des personnes inscrites ont participé aux quatre ateliers.  Nous pensions rejoindre la clientèle de début de Bac, mais dans les faits,  plus de 90% des étudiants rejoints étaient aux cycles supérieurs. Nous interprétons cette donnée comme une indication que l’étudiant étranger de 1er cycle n’a peut-être pas encore identifié les compétences informationnelles comme étant un facteur de réussite. Si on situe ce niveau dans les standards des compétences informationnelles  publiées par l’American Library Association  (Association of College and Research Libraries, 2000), on peut argumenter que cette clientèle est bien ciblée.  

La suite

Nous sommes retournés vers le Bureau de la réussite étudiante (BRÉ) munis de notre expérience du programme-pilote et on nous a proposé d’insérer le programme dans le cours Réussir ses études (2 crédits) à partir de janvier 2011. Ce cours vise à fournir à l’étudiant de 1er cycle des moyens pour reconnaître et consolider ses compétences en vue de la réussite de ses études :

  1. comprendre les facteurs associés à sa réussite universitaire;
  2. intégrer les conditions de vie du milieu universitaire québécois;
  3. consolider ses connaissances et ses acquis liés à son métier d’étudiant;
  4. s’outiller davantage pour la réussite de ses cours;
  5. améliorer sa connaissance et sa gestion de soi.

Ce partenariat avec le BRÉ  sera donc notre porte d’entrée pour rejoindre la clientèle cible, soit les étudiants étrangers de 1er cycle. Pour ce qui est des étudiants étrangers des cycles supérieurs qui reconnaissent déjà les compétences informationnelles comme partie intégrante de leur réussite, nous les dirigerons vers les formations générales et spécialisées offertes à la clientèle générale et vers les bibliothécaires disciplinaires. Il sera intéressant de pousser la réflexion plus loin, à savoir : notre offre de service pour les étudiants étrangers est-elle optimale?

Bibliographie

Amsberry, D. (2009). Using effective listening skills with international patrons.  Reference Services Review, 37 (1), 10-19.

Amsberry, D. (2010). Deconstructing plagiarism: International students and textual borrowing practices.  Reference Librarian, 51 (1), 31-44.

Association of College and Research Libraries (2000). Information Literacy Competency Standards for Higher Education,. http://www.ala.org/ala/mgrps/divs/acrl/standards/standards.pdf  Document consulté le 2010-09-21.

Liu, G., & Winn, D. (2009). Chinese Graduate Students and the Canadian Academic Library: A User Study at the University of Windsor.  Journal of Academic Librarianship, 35 (6), 565-573.

Love, E., & Edwards, M. B. (2009). Forging inroads between libraries and academic, multicultural and student services.  Reference Services Review, 37 (1), 20-29.

Mehra, B., & Bilal, D. (2007). International students’ information needs and use of technology.  Proceedings of the ASIST Annual Meeting, 44.

Mundava, M. C., & Gray, L. V. (2008). Meeting them where they are: Marketing to international student populations in U.S. academic libraries.  Technical Services Quarterly, 25 (3), 35-48.

Olszewski, L., & Rumbaugh, P. (2010). An international comparison of virtual reference services.  Reference and User Services Quarterly, 49 (4), 360-368.

Puente, M. A., Gray, L., & Agnew, S. (2009). The expanding library wall: Outreach to the University of Tennessee’s multicultural/international student population.  Reference Services Review, 37 (1), 30-43.

SCONUL (2009). Library services for international students. http://www.sconul.ac.uk/groups/access/papers/international_students.pdf. Document consulté le 2010-09-21.

UQTR Bureau de la réussite étudiante. (2010). Réussir ces études.

UQTR Science de l’éducation (22 octobre 2010 ). Réussir ses études : reconnaître et consolider ses compétences (2 crédits). Page consultée le 2010-09-21.

Ye, Y. (2009). New thoughts on library outreach to international students.  Reference Services Review, 37 (1), 7-9.

Zhuo, F., Emanuel, J., & Jiao, S. (2007). International students and language preferences in library database use.  Technical Services Quarterly, 24 (4), 1-13.

Advertisements

About simarst

Bibliothécaire

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les 5 grandes tendances de 2011 « Tribune Compétences Informationnelles - 20 décembre 2011

    […] l’UQAC Jean-Philippe Pouliot et Valérie Levasseur  ainsi que le billet de Stéphanie Simard sur Le programme sur mesure pour les étudiants étrangers à l’UQTR. La bibliothèque de l’École Polytechnique et de l’Université de Montréal […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :