Wikipédia, un outil pédagogique?

J’exerce ma profession pour la bibliothèque du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Mon rôle de bibliothécaire à la fois pour les étudiants des niveaux collégial et universitaire me permet de côtoyer les clientèles de ces 2 établissements. Le phénomène grandissant de l’Internet, et de Wikipédia en particulier, est au coeur des préoccupations des étudiants et des enseignants du Cégep, d’où mon intérêt à m’intéresser à ce phénomène.

Tout au long de sa jeune histoire, l’encyclopédie libre et collaborative Wikipédia a été critiquée à maintes reprises concernant sa fiabilité comme source.  Selon mon expérience, pour plusieurs professeurs, l’utilisation de Wikipédia comme source académique est souvent inacceptable alors que dans d’autres cas, on demande à l’étudiant de faire preuve d’esprit critique pour juger la qualité de l’article à utiliser potentiellement pour un travail de recherche.

Dans un premier temps, je présenterai un portrait global de Wikipédia avec les forces et faiblesses observées. Dans un deuxième temps, pour élargir le débat et sortir un peu du paramètre de la fiabilité de l’information trouvée dans Wikipédia j’aborderai une expérience pédagogique qui s’est déroulée dernièrement au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

La petite histoire de Wikipedia

L’un des sites web les plus populaires du monde Wikipedia est aussi une encyclopédie multilingue  et collaborative qui fonctionne selon le principe du wiki. Tous et chacun peuvent ajouter du contenu ou l’améliorer. L’ancêtre de Wikipédia, Nupedia (2000-2003), était aussi une encyclopédie libre et en ligne comprenant un comité éditorial. Nupedia se distinguait de Wikipédia par une structure rigoureuse comprenant un comité scientifique et une politique visant à intégrer des articles sérieux. Le peu de contributeurs et de contenu créés a conduit à la création de Wikipédia, dont l’objectif visait à alimenter Nupédia. Wikipédia est donc apparue parallèlement et en complément de Nupedia, qui est finalement disparu en 2003. Par la suite, Wikipédia a pris la relève et s’est développée de façon très rapide.

Dans Wikipédia, le contrôle de qualité, contrairement à une encyclopédie traditionnelle, intervient a posteriori par le principe de la surveillance mutuelle effectuée par de nombreux utilisateurs et contributeurs bénévoles, entre autres pour corriger des erreurs ou harmoniser le contenu (Foglia,2009). Plusieurs études ont d’ailleurs démontré qu’en général, les erreurs induites dans Wikipédia sont corrigées très rapidement, notamment comme l’évoque le texte de Reed (2006). Les « wikipédiens » consciencieux, essentiellement bénévoles, se partagent différentes tâches pour améliorer le contenu, en se basant sur de grands principes tels que la neutralité de points de vue et la vérifiabilité.

Les conclusions de certaines études (Giles, 2005Casebourne, 2012) nous amènent à penser que Wikipédia présente une fiabilité comparable et même parfois supérieures à d’autres encyclopédies. L’étude de Giles, publiée en 2005, est probablement l’étude qui a eu le plus d’écho médiatique. En comparant près de 50 articles à teneur scientifique avec Britannica l’encyclopédie papier la plus réputée du monde anglo-saxon, il en ressort la conclusion suivante : « The number of error in a typical wikipedia science article is not substantially more than in Encyclopedia Britannica».

Bien que l’équipe éditoriale de Britannica ait critiqué par la suite la méthodologie de l’étude, les erreurs ont été beaucoup plus rapidement corrigées dans Wikipédia (Foglia, 2009).  Alors que Britannica est maintenant diffusé uniquement en ligne et qu’il n’y a pas de délais de publications comme pour les versions papiers,  il serait intéressant de refaire l’expérience. Je crois  malgré tout que la rapidité des mises à jour dans Wikipedia, sa grande force, demeurera inégalée, notamment à cause de la facilité de publier et du nombre élévé de contributeurs. Au niveau des sciences humaines, je suis  quand même heureux de constater  qu’en date du 20 mars 2014, l’article sur la Crimée tient compte de la toute récente annexion russe dans Wikipedia et aussi dans Britannica. Universalis, l’encyclopédie francophone de renom n’a pas encore d’entrée dédiée à la Crimée.

Wikipédia, une expérience pédagogique

Au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, tout comme partout ailleurs, Wikipédia est souvent devenu LA source d’information des étudiants, au détriment de sources institutionnelles considérées à juste titre comme étant plus crédibles. Un enseignant, Martin Baron, y a vu une opportunité afin d’utiliser cette populaire encyclopédie en ligne dans un but purement pédagogique : :écrire avec ses étudiants un/des articles sur Wikipédia.

Ce professeur d’histoire a profité du cours intitulé Histoire socioculturelle des peuples autochtones pour entreprendre son projet. Premier constat, aucun article sur le sujet des peuples algonquins n’avait été publié sur Wikipédia; un motif supplémentaire pour stimuler la classe.

Avec le soutien de la conseillère TIC de l’établissement (Madame Marie-Josée Tondreau), il s’est familiarisé avec les codes de rédaction, les standards de publication et les exigences liées au droit d’auteur. Il a par la suite impliqué ses étudiants dans le processus avec l’objectif de développer davantage leurs compétences informationnelles et leur  esprit critique.

La motivation des étudiants s’est d’abord manifestée de la même manière que pendant un cours conventionnel. Cependant, plus la date de publication sur Wikipédia se rapprochait, plus la fébrilité et la motivation grandissaient.

La publication des travaux a constitué un autre défi, c’est-à-dire celui de rencontrer des écueils dans le processus même de publication. Des illustrations ont été notamment refusées en raison d’une irrégularité face au respect du droit d’auteur et certaines sources n’étaient pas suffisamment citées.

M. Baron est heureux des résultats de l’expérience. Les étudiants ont assumé la responsabilité  de leurs textes ainsi que des imperfections. Soulignons qu’il s’agit d’un travail réalisé dans un contexte d’apprentissage.

Répercussion sur les étudiants

Au terme du projet, le professeur Baron a constaté plusieurs changements positifs chez ses étudiants. :

  • la critique et l’autocritique du travail réalisé;
  • le travail demandant de fréquentes rencontres, ces jeunes ont appris à s’encadrer et  à bien orienter leurs interventions;
  • la qualité du français s’est également améliorée, entre autres par une utilisation mieux ciblée du logiciel Antidote;
  • un plus grand intérêt a été constaté à la bibliothèque à l’égard de nos ressources documentaires;
  • par-dessus tout, ces étudiants ont mieux développé leur esprit critique face à Internet et à la qualité de l’information qu’on y retrouve.

Pour voir les articles de la section « Algonquin » de Wikipédia, cliquez ici.

Personnellement,  comme les études de Gilles (2005) et Casebourne (2012) ont  relevé une qualité de contenu  dans Wikipedia  comparable à une  ou d’autres encyclopédies,  je pense que l’utilisateur de contenu encyclopédique devrait faire preuve d’un esprit critique comparable lorsqu’il consulte une encyclopédie qu’elle soit en ligne ou papier d’autant plus que pratiquement aucun travail scolaire ne peut se contenter d’une utilisation exclusive de sources encyclopédiques.

Malgré des points contestables (instabilité du contenu, difficulté de considérer un article sans auteurs dans le milieu de la recherche, qualité variable des articles tant au plan formel que du fond, danger que des groupes de pression influencent le contenu…), le contenu de Wikipédia peut être vu comme un « work in progress »; Wikipédia mise sur la transparence en offrant à tous les utilisateurs l’historique des contributions, la liste des modifications d’un article donné, des  pages de discussions sur des sujets controversés et des mises en garde  sur des articles manquant de sources, par exemple.

Plutôt que de mettre des bâtons dans les roues de cette encyclopédie libre et collaborative, les établissements d’enseignement devraient utiliser Wikipédia comme un outil pédagogique :  « Outil d’éducation pour apprendre à respecter le bien public et à ne pas vandaliser des articles ; outil de formation à la lecture critique, surtout, afin d’apprendre à ne pas prendre pour argent comptant tout ce qui s’écrit : en vérifiant la présence de sources crédibles, en comparant divers états d’un article, en comparant la version française avec des versions rédigées dans d’autres langues, en faisant des recherches complémentaires dans d’autres sources, numériques ou imprimées.»(Vandendorpe, 2008).

Bibliographie

  • Auray, N. (2009). Wikipedia. Les savoirs en mosaïque.  Les Grands Dossiers des Sciences humaines, 17 (12), 6-6.
  • Casebourne, I., Davies, C., Fernandes, M. et Norman, N. (2012) Assessing the accuracy and quality of Wikipedia entries compared to popular online encyclopaedias : apreliminary comparative study across disciplines in English, Spanish and Arabic. Epic, Brighton, UK
  • Fiore, F. (2009). Les médicaments sur Wikipédia Perspective infirmière, 6 (5), 11.
  • Foglia, M. (2009). Faut-il avoir peur de Wikipédia ?  Études, 410 (4), 463-472.
  • Giles, J. (2005). Internet encyclopaedias go head to head.  Nature, 438 (7070), 900-901.
  • Mahé, A. (2007). Peut-on se fier à Wikipédia?  Pour la science (360). Disponible à la bibliothèque en version papier: Q1 S37F
  • O Neil, M. (2009). Wikipédia ou la fin de l’expertise ?  Le Monde diplomatique, 661 (4), 20-21.
  • Read, B. (2006). Can Wikipedia ever make the grade?  Chronicle of Higher Education, 53 (10), 27. Disponible dans Academic Search Premier(EBSCO)
  • Rosenzweig, R. (2006). Can history be open source? Wikipedia and the future of the past.  The Journal of American History, 93 (1), 117-146.
  • Vandendorpe, C. (2008). Le phénomène Wikipédia : une utopie en marche.  Le Débat, 148 (1), 17-30
Publicités

À propos de davidfournierviger

Bibliothécaire généraliste pour l’UQAT et le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

5 Réponses vers “Wikipédia, un outil pédagogique?”

  1. Je trouve que c’est une très belle initiative de cet enseignant. Ça permet de « responsabiliser » les étudiants dans le cadre de la production de texte, puisque ce n’est plus seulement le professeur qui va voir leurs textes mais toute la communauté francophone mondiale. De plus, ils ont pu corriger le manque d’information quant à leur sujet.
    Ça m’a fait penser aux ateliers « Contribution » de Wikipédia qui sont organisés dans le cadre du Mois de la contribution (https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Mois_de_la_contribution). Marie D. Martel a publié un article de blog en 2013 sur la question, et la place que les bibliothèques peuvent prendre pour soutenir la participation : « Ils sont faits les uns pour les autres : Wikipedia, l’histoire locale et la bibliothèque » http://bibliomancienne.wordpress.com/2013/04/11/ils-sont-faits-les-uns-pour-les-autres-wikipedia-lhistoire-locale-et-la-bibliotheque/
    Il reste encore du chemin à faire pour que « tout le monde » modifie Wikipedia. Je pense à un exemple il y a 1 ou 2 ans, où un collègue citait un passage d’un article de Wikipédia qui contenait une coquille, en utilisant « (sic) » tel que prescrit habituellement. Je l’ai convaincu d’aller corriger la coquille lui-même, afin de pouvoir citer un texte sans fautes!

    J'aime

  2. Merci pour cet article fort intéressant. Il y a quelques années, Daniel Marquis, bibliothécaire au Cégep Granby, avait fait un constat semblable à celui que je lis ici à propos de la crédibilité de Wikipédia. Quant à l’activité pédagogique du cours d’Histoire où les étudiants alimentent Wikipédia, on peut en lire le récit Profweb à cette adresse : http://www.profweb.qc.ca/index.php?id=4039&L=0&cHash=d00cc0968b8832fdea9fa0364fa5161c. Un enseignant en astronomie du Cégep de Chicoutimi a également fait réaliser un travail semblable à ses étudiants : http://www.profweb.qc.ca/index.php?id=2932&L=0&cHash=d00cc0968b8832fdea9fa0364fa5161c

    J'aime

Rétroliens/Pings

  1. Wikipédia, un outil pédagogique? ... - 6 mai 2014

    […] Dans un deuxième temps, pour élargir le débat et sortir un peu du paramètre de la fiabilité de l'information trouvée dans Wikipédia j'aborderai une expérience pédagogique qui s'est déroulée dernièrement au Cégep de …  […]

    J'aime

  2. 4. Les outils | Pearltrees - 17 décembre 2014

    […] Wikipédia, un outil pédagogique? J’exerce ma profession pour la bibliothèque du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :