Nouvelle mouture d’Infosphère : un outil actuel et revivifié

Ce billet a été coécrit par Rémi Castonguay et Marie-Christine Beaudry

infosphere_logo

Contexte de création du tutoriel

À la fin des années 90, conjoncture, rappelons-le, de l’émergence de la société de l’information et à l’UQAM, de l’adoption d’un plan d’action triennal relatif à l’intégration des TIC aux activités de formation*, des bibliothécaires ont statué sur l’intérêt de mettre sur pied une plateforme promouvant les bonnes pratiques en matière de recherche documentaire. Le public auquel il était destiné ciblait la strate étudiante. Le tutoriel Infosphère devait mettre en relief les compétences informationnelles fondamentales qui permettent aux membres de la communauté universitaire de trouver, d’évaluer et d’exploiter adéquatement l’information.

Or, autour des années 2012-13, un constat s’imposait. Cette ressource, bien que fonctionnelle devenait vieillissante et peu adaptée aux besoins et aux nouvelles habitudes de recherche des utilisateurs.

Besoins à redéfinir

Dans l’optique de redéployer un outil pédagogique complet, incluant des contenus actualisés, diversifiés et adaptés à la méthodologie actuelle de recherche documentaire, un travail rigoureux a été effectué.

Les objectifs visés par la refonte étaient :

  • d’actualiser le contenu et l’adapter de façon à ce qu’il reflète les nouvelles habitudes de recherche des utilisateurs;
  • de répondre aux besoins d’interactivité, d’efficacité et d’immédiateté en accordant au tutoriel son rôle de soutien et d’accompagnement pédagogiques au développement des habiletés de recherche documentaire, tout en étant participatif, pratique et dynamique;
  • d’optimiser la diversité des différents contenus qui composent le tutoriel : intégrer des outils d’autoformation interactifs (du type capsule vidéo) et réduire au strict minimum des fichiers en format PDF et des images statiques;
  • d’alléger la structure du tutoriel afin de permettre une intégration rapide des mises à jour ou d’ajouts d’information;
  • de rendre le tutoriel accessible et adaptable aux nouveaux outils de visionnement et de consultation (iPhone, cellulaire, Wireless Application Protocol, liseuse, tablette iPad, etc.);
  • d’améliorer l’organisation de l’interface et de la navigation au sein de celle-ci.

Le point de départ de la refonte devait être l’analyse et la prise en compte des besoins des usagers dans le but de trouver des solutions adaptées aux carences identifiées. Actualiser Infosphère devenait un défi d’autant plus colossal qu’il fallait prendre la mesure des multiples chantiers auxquels s’attaquer. Ceux-ci ont été définis, d’une part, grâce à une collecte de données effectuée par un sondage lancé auprès des usagers et du personnel des bibliothèques et d’autre part, par l’intermédiaire d’une veille technologique menée en parallèle. Cette dernière recherche a permis une revue de littérature faisant état des pratiques actuellement en cours, ainsi que l’exploration et l’analyse d’autres outils ou contenus comparables à ce type d’outil d’autoformation. La couverture géographique territoriale de la veille s’est étendue au Québec et dans le Canada, jusqu’aux États-Unis.

Les résultats du sondage ont non seulement constitué les piliers de base qui ont orienté le projet, mais ils ont aussi révélé un décalage marqué entre les contenus diffusés et la technologie adoptée pour y parvenir. Leur analyse a mis en évidence le besoin d’actualiser Infosphère, en optant pour des choix technologiques qui répondent aux besoins d’interactivité, d’efficacité et d’immédiateté des usagers tout en renforçant son rôle de soutien et d’accompagnement pédagogiques au développement des habiletés de recherche documentaire.

L’organisation de l’interface et de la navigation vise dès lors une plus grande fluidité au sein d’un outil qui se veut évolutif, permettant de trouver rapidement un contenu.

Vous remarquerez que dès la page d’accueil, les 5 sections proposées disposent d’un visuel distinct qui permet de les exploiter en bloc détaché sur un site externe (par exemple : la plateforme Moodle, le site des Services à la vie étudiante et du Guide destiné aux étudiants étrangers).

infosphere_page-accueil

L’examen a néanmoins souligné l’intérêt et la pertinence des contenus livrés au sein de la ressource. La structure des modules offerts, sensés vulgariser la méthodologie de recherche documentaire, imposait seulement d’être simplifiée et demandait à être revisitée. Déclinée en 9 modules, l’arborescence des fichiers d’Infosphère était ainsi jugée trop complexe et surchargée.

9_modules

Pour pallier ce problème, il fallait envisager une manière de diffuser les contenus très denses tout en les rendant plus accessibles pour l’utilisateur. Défi de taille… Finalement, le sondage a aussi révélé le manque d’interactivité offerte par la plateforme.

C’est dans ce contexte d’interactivité et d’instantanéité que nous avons constaté l’état de désuétude informationnel et technologique du tutoriel. Bien que son contenu et sa logique de navigation demeurent pertinents et cohérents dans son ensemble, une actualisation des contenus d’Infosphère était toutefois nécessaire. Enfin, l’accroissement exponentiel de la documentation électronique, et l’arrivée notamment de nouveaux outils de visionnement impliquaient aussi des ajustements et des mises à jour majeurs dans la plupart des modules d’Infosphère, ainsi qu’une révision complète de sa structure.

Gestion du projet : une convergence de compétences

La richesse et la qualité du nouvel Infosphère résident dans la synergie et le partage des compétences professionnelles établies entre les équipes de réalisation impliquées dans le projet sans lesquelles, il n’aurait pas vu le jour. Sous la responsabilité d’une cadre, un groupe de travail responsable de la conception des contenus a tout d’abord été constitué, composé de quatre bibliothécaires du service des bibliothèques.  S’est rapidement greffée à ce groupe de travail, l’équipe de la direction des bibliothèques composée d’une édimestre et d’une graphiste et aussi, celle du Service de l’audiovisuel dotée d’une technopédagogue et de techniciens en  production multimédia qui ont offert leur expertise pour opérer la restructuration des contenus et les fusions des modules favorisant ainsi une présentation attrayante et efficace.

Des décisions fondamentales ont dû être prises dès le début de la refonte. À l’origine, la page d’accueil d’Infosphère invitait les utilisateurs à exploiter le tutoriel en optant d’emblée pour l’un des deux champs disciplinaires suivants : les sciences humaines et sciences sociales et les sciences et technologies (cette division pouvant porter à confusion pour les utilisateurs issus de la Faculté d’éducation, notamment).

infosphere_2domaines.jpg

Il a donc été décidé  de ne plus scinder le tutoriel par discipline et de fondre les 9 modules initiaux en quatre pour découper le processus de recherche. La navigation s’est dès lors trouvée simplifiée. Les quatre sections, Préparer la recherche, Rechercher l’information, Analyser l’information et Rédiger un travail, ont été conçues comme des entités cohérentes et indépendantes les uns des autres. Les utilisateurs peuvent désormais explorer le tutoriel en quête d’une réponse à leur besoin d’information sans craindre de manquer un contenu essentiel s’ils n’explorent pas la totalité d’Infosphère.

Une cinquième section, la boîte à outils, a été conçue de manière à intégrer des outils d’autoformation interactifs du type capsule ou formulaire qui bonifient l’expérience du tutoriel.

infosphere_page-accueil

Validés par la technopédagogue, les scénarios de ces capsules vidéo ont été initialement imaginés et conçus par les bibliothécaires responsables des contenus. Chaque capsule devait décrire une seule action décortiquant un aspect du processus de recherche documentaire. Le logiciel Captivate a permis d’assurer une homogénéité entre les documents médiatiques dédiés à la boîte à outils et les éléments de contenu jugés toujours pertinents, récupérés de l’ancienne version. Ce logiciel, facile d’accès et d’utilisation, nous a permis de réaliser plus aisément le nombre élevé de capsules à concevoir. À l’heure actuelle, une vingtaine de capsules vidéo sont intégrées dans la Boîte à outils; il est prévu que soient ajoutés d’autres outils d’autoformation ultérieurement.

En cours de refonte, de nouveaux besoins ont été identifiés. Le meilleur exemple est l’adoption d’une plateforme adaptable à la technologie mobile (Responsive Web Design), légèrement plus large qui se modifie lorsqu’elle est réduite pour s’adapter aux tablettes, cellulaires, Wireless Application Protocol, etc.  C’est le Service de l’audiovisuel, qui a conseillé l’équipe pour les questions technologiques, qui a recommandé l’adoption de ce type de plateforme qui améliore grandement la navigation.

Déploiement de l’outil

Le nouveau tutoriel Infosphère revampé est désormais accessible sur le site du Service des bibliothèques de l’UQAM depuis l’été 2015. Il bénéficiera de suivis et de mises à jour ponctuelles, afin de maintenir son actualisation et de l’adapter à l’évolution des besoins des utilisateurs.  Reste à souligner qu’Infosphère est publié en Creative Commons; ce qui permet de copier, distribuer et communiquer le tutoriel par tous moyens et sous tous formats et aussi, de l’adapter, de le remixer, de le transformer.  Nous encourageons donc sa réutilisation par les autres bibliothèques au gré de leurs besoins.

Bonne exploration!

* Journal L’UQAM. (1998, 9 novembre). Pour une meilleure intégration des TIC dans la formation. 25(5), p. 3. Récupéré de https://archives.uqam.ca/upload/files/journal_uqam/1998-1999/journal_uqam_25_05.pdf

About Marie-Christine Beaudry

Bibliothécaire, UQÀM

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :