Un nouveau MOOC… « What’s up Doc : formation documentaire pour tous »

Un MOOC (libre et gratuit) de formation à la recherche documentaire, ouvert aux étudiants de l’enseignement supérieur, en formation professionnelle, ou à toute personne désireuse de mener une recherche d’information de qualité, va bientôt connaître sa première session sur la plateforme de France Université Numérique :

Logo MOOC

Les inscriptions sont ouvertes et accessibles en cliquant sur le lien suivant https://www.fun-mooc.fr/courses/course-v1:ulb+44012+session01/about où l’on peut également trouver le teaser du cours.

Le MOOC aborde le parcours de la recherche documentaire, du choix du sujet à l’intégration des informations trouvées dans le travail final (citations et bibliographie), en passant par le choix de mots-clés pertinents, la construction d’équations documentaires, l’interrogation des outils de recherche, la sélection des documents adéquats, et bien d’autres choses…


Les origines du MOOC

Développé par une équipe de 9 formateurs* des bibliothèques de l’Université libre de Bruxelles (ULB, Belgique), elle-même encadrée par la Cellule MOOC de l’université, le MOOC What’s up Doc a pu s’appuyer sur les expériences de différents dispositifs de formation mis en place dans les bibliothèques de l’ULB, parmi lesquels le cours en ligne DOCUPOLE (voir à son sujet notre billet sur le blogue Tribune CI et Blondeel, 2014).

La conception de What’s up Doc a nécessité près d’un an de travail et de nombreuses réunions de coordination, plénières ou en groupes plus réduits, ainsi que des séances régulières avec la Cellule MOOC de l’ULB.


Un changement de paradigme

Les contraintes pédagogiques d’un MOOC, et son ouverture à un public potentiellement massif, ont toutefois passablement modifié les habitudes et les repères de l’équipe des concepteurs. Formés en ligne à la conception d’un MOOC (sous l’encadrement de technopédagogues), et placés ainsi dans la position des futurs apprenants, ceux-ci ont inversé leur façon de construire un dispositif d’apprentissage.

La conception des modules du cours a ainsi été pensée comme se voulant résolument active, en mettant, dès le début, les apprenants en situation de pratique dans des outils de recherche et des cas/sujets documentaires. Ces derniers devant de cette façon, par la pratique et les exercices, s’approprier progressivement la théorie et la méthodologie de la recherche documentaire.

Cette approche par la pratique permettra peut-être de répondre aux besoins d’apprenants aux profils variés, et d’atténuer un sentiment de « solitude en ligne » qui se traduit souvent par un taux d’abandon important dans les MOOC’s (Cisel, 2013 ; Dussarps, 2014). Aider l’apprenant à « s’accrocher » au MOOC, à le suivre de manière active jusqu’à l’évaluation finale a été, est, et sera un défi pour l’équipe des concepteurs et encadrants pédagogiques.


Des ficelles pédagogiques ?

Ainsi, dès la conception des contenus et des activités du cours, l’équipe a essayé de mettre un maximum « d’humain en ligne » en recourant aux fonctions phatique et sociocognitive, c’est-à-dire en mettant l’accent sur la présence humaine et les interactions.
En commençant par une identification des publics-cibles, des profils présumés d’apprenants susceptibles de suivre le MOOC, ramenés à des « personas » (des profils prédéfinis) typés au niveau de leurs caractéristiques personnelles et de leurs besoins de formation. Ces personas ont alors influencé la manière de concevoir les activités et les contenus du cours, ainsi que le ton utilisé pour les communiquer.

La vidéo est aussi un support intéressant pour augmenter le sentiment de présence humaine (Borup, West & Graham, 2012, pp. 198-202). De courtes séquences « face-caméra » ont été intégrées de la sorte en introduction et en conclusion de chacun des 7 modules du cours, ainsi que des screencasts (captures d’écrans animées, introduites par une « face-caméra ») de démonstration dans des outils de recherche documentaire.

L’équipe s’est également interrogée sur la manière d’aider les apprenants à assimiler les éléments du cours. Elle a respecté une progression en difficulté dans le MOOC, en situant chaque compétence dans l’ensemble du parcours de la recherche documentaire.
Par ailleurs, les activités et les contenus théoriques ont fait l’objet d’une variété de supports et d’un séquençage important : chaque module a été découpé en sections, elles-mêmes subdivisées en différentes activités, afin de rendre l’ensemble plus digeste et donner un rythme plus dynamique aux apprentissages.

En outre, les rétroactions apportées aux exercices, quiz et évaluations formatives ont concentré une attention particulière : considérés comme des éléments d’apprentissage à part entière, ces commentaires se sont voulus nourris et orientants par rapport aux compétences travaillées. Il apparaît en effet que les évaluations intermédiaires, insérées dans le corps ou à la fin des modules d’un MOOC, sont souvent appréciées par les apprenants comme autant d’occasions de réfléchir sur les compétences travaillées dans les modules en question, et non comme des épreuves « où tout se joue » (Aldon, 2015).

Enfin, l’apprentissage social a été introduit dans le MOOC afin de favoriser l’acquisition de compétences, ouvrir la discussion et pallier les effets néfastes de la « solitude en ligne ».


Les forums des MOOC’s, une saine émulation ?

Souvent laissés à la spontanéité des échanges entre participants, avec un encadrement plus distant et une modération peu contraignante, les forums des MOOC’s peuvent être des instruments d’émulation et de persistance des apprenants dans le cours.
Les questions posées et les réponses apportées, les ressources partagées, les commentaires sur le MOOC et les encouragements, où l’humour n’est pas absent, sont en effet de puissants soutiens psycho-affectifs et cognitifs, qui peuvent façonner également un certain esprit communautaire (Mangenot, 2015, pp. 8-10).

Il apparaît ainsi que les 2/3 des apprenants actifs sur les forums vont jusqu’au terme du MOOC qu’ils suivent, pour moins de 10 % de l’ensemble des inscrits. La difficulté est que les actifs sont très minoritaires par rapport au nombre d’inscrits aux MOOC’s (environ  6%) (Mustafaraj & Bu, 2015, pp. 351-354 ; Quentin & Condé, 2016, pp. 1-8).

Susciter et entretenir les échanges sur le forum général de What’s up Doc, de manière à faire fructifier les apprentissages et prolonger l’engagement des apprenants, sera donc un défi pratique pour l’équipe encadrante, qui devra affiner sa stratégie d’intervention en fonction des situations rencontrées.


Pour ne pas conclure

De nombreuses questions se posent à l’aube de la première session de What’s up Doc

  • Quelles motivations à suivre le MOOC, quel volume d’apprenants, et quel suivi ?
  • Quel niveau de difficulté et d’adéquation des activités avec les attendus des apprenants ?
  • Quels gains de compétences et quels résultats aux évaluations ?
  • Quelle animation, et quels échanges sur le forum général du cours ?
  • Quels retours des participants à l’enquête de satisfaction qui sera proposée à la suite du MOOC ?

Nul doute que l’expérience de cette première session apportera des enseignements sur les comportements des apprenants, et des régulations des activités et des contenus du MOOC.

Vous les connaîtrez dans les prochaines aventures de What’s up Doc

* Il s’agit de Rachida Bensliman, Sébastien Blondeel, Alexandra Bradfer, Sophie Fally, François Frédéric, Françoise Gilain, Delphine Paul, Stéphanie Thibaut et Luc Verdebout.


Orientation bibliographique

Aldon, G. (2015). MOOC, Formations à distance, Formations hybrides. Sesamath, 46. Retrieved from : http://revue.sesamath.net/IMG/pdf/mathematice-gillesaldon_article747.pdf

Blondeel, S. (2014). L’utilisation de DOCUPOLE et les défis de son passage en MOOC. Cahiers de la Documentation, 2014/2, 14-25. Retrieved from : http://difusion.ulb.ac.be/vufind/Record/ULB-DIPOT:oai:dipot.ulb.ac.be:2013/172009/Holdings

Borup, J., West, R. E. & Graham, C. R. (2012). Improving online social presence through asynchronous video. Internet and Higher Education, 15, 195–203. Retrieved from : https://ac.els-cdn.com/S109675161100073X/1-s2.0-S109675161100073X-main.pdf?_tid=ecccaa54-facc-11e7-8f7d-00000aacb35f&acdnat=1516114551_48af9ffeb3819591717a45068842f6df

Cisel, M. (2013, June 01). MOOC : ce que les taux d’abandon signifient [Blog post]. Retrieved from: http://blog.educpros.fr/matthieu-cisel/2013/06/01/mooc-ce-que-les-taux-dabandon-signifient/

Dussarps, C. (2014). Abandons et écarts entre l’offre de formation, les attentes et le vécu des étudiants dans les dispositifs de FOAD. HAL – archives ouvertes. Retrieved from: https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01271510/document

Mangenot, F. (2015). Du e-learning aux MOOC : quelle évolution des échanges en ligne ? In Dejean-Thircuir, C., Mangenot, F., Nissen, E., Soubrié, T. (2015, coord.). Échanger pour apprendre en ligne. Retrieved from : http://epal.u-grenoble3.fr/pdf/epal2015-mangenot.pdf

Mustafaraj, E.  & Bu, J. (2015). The Visible and Invisible in a MOOC Discussion Forum. Proceedings of the Second ACM Conference on Learning, 351–354.

Quentin, I. & Condé, J. (2016). Les rôles endossés par les apprenants les plus actifs dans un forum de MOOC : le cas d’ItyPA 2. Distances et médiations des savoirs, 1-19. Retrieved from : http://journals.openedition.org/dms/1567

 

Publicités

À propos de Sébastien Blondeel

Chargé de la techno-pédagogie et des supports électroniques de formation à la Bibliothèque des Sciences Humaines de l’Université libre de Bruxelles. Responsable de la documentation électronique et de la formation des utilisateurs à la Bibliothèque de la Haute Ecole Francisco Ferrer (Bruxelles, Belgique).

2 Réponses vers “Un nouveau MOOC… « What’s up Doc : formation documentaire pour tous »”

  1. Bravo pour ce beau projet que je trouve très inspirant.Les questions que vous posez à la fin de votre article sont pertinentes.

    De notre côté, en assumant que les compétences informationnelles et numériques sont développées et évaluées à l’intérieur des programmes d’études (réseau collégial québécois), mais non reconnues « officiellement », nous développons un système d’octroi de badges pour certifier la maîtrise de ces compétences (https://www.reptic.qc.ca/badgecollegial-com-reconnaitre-et-certifier-la-maitrise-de-competences-formelles-et-informelles-au-collegial/) . Les étudiants pourront faire valoir leurs badges via les réseaux sociaux. C’est un peu ce que fait le projet PIX, en France, qui octroie des badges numériques pour la maîtrise de diverses compétences, dont les compétences informationnelles (https://pix.beta.gouv.fr/projet).

    Par ailleurs, nous songeons également à offrir de la formation en ligne sur ces compétences et votre MOOC m’intéresse particulièrement.

    QUESTION : dans la page d’introduction annoncée plus haut, on lit ceci : « Les contenus de ce cours peuvent être remixés, arrangés, et adaptés mais uniquement à des fins non commerciales, à condition de créditer les auteurs en citant leurs noms et de diffuser les nouveaux contenus produits sous les mêmes conditions d’utilisation. » Est-ce qu’il faut s’être inscrit au MOOC pour avoir accès aux contenus ».

    Merci à l’avance pour votre réponse et bonne chance dans vos travaux !

    J'aime

    • Sébastien Blondeel Réponse 25 janvier 2018 à 04:16

      Bonjour Madame Perreault,

      Grand merci pour votre commentaire et pour votre intérêt vis-à-vis de What’s up Doc. C’est extrêmement motivant de savoir qu’une réalisation peut se voir réutilisée ou amplifiée par d’autres collègues.

      L’idée des badges est certainement à suivre. J’en parlerai à notre prochaine réunion d’équipe.

      Pour répondre à votre question, il faut effectivement vous inscrire sur la plateforme FUN pour accéder aux contenus du MOOC. Par ailleurs, tous les contenus ne seront pas directement accessibles : nous allons mettre en ligne un module par semaine.

      N’hésitez pas à revenir vers moi pour toute question, commentaire ou suggestion d’amélioration par rapport au MOOC.

      Bien cordialement,

      Sébastien Blondeel

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :