Bulletin de veille : Impact des compétences informationnelles (CI) sur la réussite étudiante

Cette année, l’équipe de veille informationnelle de Tribune CI réoriente ses axes pour se concentrer sur des thématiques plus spécifiques. Nous avons donc sélectionné trois nouveaux axes : L’évaluation des compétences informationnelles (CI), l’intégration des CI aux cursus et l’impact des CI sur la réussite étudiante. Dans ce billet, je vous présenterai plusieurs publications qui portent sur ce dernier thème.

Puisqu’il s’agit d’un premier billet sur ce nouveau sujet, il paraissait pertinent de relever la littérature préexistante de l’impact des CI sur la réussite étudiante. En effectuant plusieurs recherches dans les bases de données et moteurs de recherches, nous avons pu identifier une grande quantité de publications (plus d’une centaine). Nous avons donc fait un tri pour identifier les 20 documents qui paraissaient les plus pertinents sur le sujet en sélectionnant les plus récents en priorité ainsi que ceux qui portaient davantage sur le contexte nord-américain.

  1. Impact des CI sur les résultats scolaires et la persévérance étudiante

Un grand nombre d’études s’intéressent au lien entre les CI, les résultats scolaires ainsi que la persévérance des étudiants (ou rétention).

Julien et Boon (2004) présentent une étude échelonnée sur trois ans qui vise à évaluer le développement des compétences informationnelles au sein de trois bibliothèques en milieu d’enseignement supérieur. L’étude a pour objectif, entre autres, d’identifier les bénéfices que perçoivent les étudiants qui ont suivi des formations aux compétences informationnelles. Des entrevues avec 28 étudiants révèlent que plus de la moitié des étudiants croient avoir eu de meilleures notes grâce à la formation offerte par la bibliothèque. Par exemple, un étudiant a mentionné que « the mark that I received on those projects was much higher than it would have been otherwise, just because of the quality of information that I was able to find » (p. 13).

Wong et Cmor (2010) étudient la corrélation entre le nombre de formations suivies à bibliothèque et la moyenne pondérée cumulative (moyenne sur 4,3 souvent appelée GPA) des étudiants au moment de la graduation. Pour ce faire, ils utilisent les moyennes de plus de 8 700 étudiants de la Hong Kong Baptist University diplômés entre 2007 et 2009. Cette analyse indique que 24.5% des groupes (selon le programme, niveau, etc.) présentent une corrélation positive entre la moyenne cumulative et le fait d’assister à une ou plusieurs séances de formation. De plus, les chercheurs indiquent que les étudiants qui suivent davantage d’ateliers ont de plus grandes chances de voir un impact positif sur leur moyenne cumulative. Ainsi, le fait d’assister à une ou deux séances de formation a peu d’impact sur le succès d’un étudiant alors que le fait de suivre 3, 4 ou même 5 ateliers démontre un plus grand impact.

Bowles-Terry (2012) étudie le lien entre les formations aux CI et le succès dans les études. Grâce à un groupe de discussion constitué de 15 diplômés, l’auteur arrive à la conclusion que les étudiants apprécient les formations en début de parcours pour leur aspect « orientation » et celles dans les cours plus avancés pour leur côté spécialisé à la discipline. En analysant 4 489 relevés de notes, Bowles-Terry identifie également un lien entre la moyenne cumulative des étudiants et les formations aux CI puisqu’il existe une différence statistiquement significative entre ceux qui ont reçu une formation dans les cours avancés (moyenne cumulative de 3,289), ceux qui n’ont reçu une formation qu’à leur arrivée à l’université (moyenne cumulative de 3,247) et ceux n’ayant reçu aucune formation (moyenne cumulative de 3,214). L’auteur recommande d’évaluer d’autres corrélations possibles entre les CI et, par exemple, le taux d’emplois à la fin des études qui pourraient être encore plus pertinent que celle avec la moyenne cumulative.

Cook (2012) présente les résultats d’une étude longitudinale visant un cours crédité qui porte sur les CI et son impact sur la persévérance scolaire et les notes des étudiants. Menée sur une période de 12 ans (1999-2011) et incluant plus de 15 000 étudiants à temps plein, l’étude révèle que les étudiants ayant suivi le cours graduent significativement plus que ceux qui ne l’ont pas suivi. Cette différence est prononcée puisque le taux de graduation est en moyenne presque du double. Par contre, aucune différence significative n’est observable au niveau des notes obtenues. De plus, l’auteur souligne que l’échantillon n’est pas aléatoire puisque le cours est suivi sur une base volontaire et que les étudiants qui choisissent de s’y inscrire pourraient présenter certaines caractéristiques communes. Néanmoins, le nombre d’étudiants présents dans l’étude est nombreux et l’on peut avancer que le cours a une influence sur la durée des études et la persévérance.

Vance et al. (2012) étudient l’impact de formations aux CI offertes à Middle Tennessee State University en utilisant les relevés des étudiants de première année de baccalauréat et les listes de formations. En comparant et en contrôlant plusieurs variables, les auteurs en concluent que la formation aux CI a un impact significatif et positif sur la moyenne cumulative des étudiants de première année, mais que cet impact est difficile à établir pour ce qui est de la rétention de ces étudiants.

Un rapport produit par le Glendale Community College (2013) présente une analyse statistique de la corrélation entre un cours sur les CI et la réussite des étudiants ayant suivi le cours. L’analyse montre qu’en moyenne, les étudiants ayant réussi le cours ont une moyenne cumulative plus élevée de 0.23 point et complètent 0.8 crédit de plus par session. Cependant, le rapport n’établit pas de lien entre le cours sur les CI et la rétention des étudiants aux sessions suivantes.

Sanabria (2013) compare des formations documentaires offertes en collaboration avec un programme de séminaire pour étudiants de 1ère année aux formations documentaires traditionnelles. En analysant les notes des étudiants et la réinscription aux sessions suivantes, l’auteur remarque que les étudiants ayant participé au programme de séminaire ont été plus nombreux à s’inscrire la session suivante et ont obtenu de meilleures notes que les étudiants qui ont suivi une formation traditionnelle ou encore qui n’ont suivi aucune formation. Cette étude montre l’impact que peut avoir le développement des compétences informationnelles lorsque cela est fait en collaboration avec les professeurs.

Une étude de Rapchak et al. (2016) présente l’intégration des compétences informationnelles dans une communauté d’apprentissage à l’université Duquesne. Les auteurs comparent 60 travaux remis par les étudiants dans le cadre d’un cours au baccalauréat portant sur la rédaction et la communication afin de dégager certaines différences entre les étudiants ayant participé à la communauté d’apprentissage et ceux qui n’y ont pas participé. Les résultats sont étonnants puisque les étudiants n’ayant pas participé à la communauté d’apprentissage ont mieux fait dans leurs travaux. Les auteurs ne comprennent pas ce résultat, mais pensent que la charge de travail et de contenu supplémentaire en lien avec la communauté d’apprentissage pourrait être en cause.

Shao et Purpur (2016) présentent une étude sur les compétences informationnelles des étudiants de la Appalachian State University afin d’évaluer le lien entre ces compétences, les habiletés de rédaction et les notes. Un test sur les compétences informationnelles a été complété par 398 étudiants afin de les comparer aux notes obtenues dans deux cours de rédaction. Les résultats indiquent que les CI sont fortement corrélées positivement avec les notes liées à la rédaction et sont également corrélées avec les notes globales obtenues dans le cours.

Squibb et Mikkelsen (2016) ont évalué l’impact de l’approche TRAIL (Teaching Research and Information Literacy), un curriculum qui intègre les compétences informationnelles dans un cours de rédaction, sur des étudiants de première session à la University of California. Leurs résultats indiquent que les étudiants ayant participé à ce curriculum ont développé une plus grande persévérance dans la recherche d’information, une meilleure capacité à rédiger de bonnes questions de recherche et à sélectionner les ressources appropriées. Cependant, ce gain ne s’est pas traduit par de meilleures notes puisque les étudiants du groupe TRAIL ont eu de moins bonnes notes que ceux qui n’ont pas reçu de formation.

  1. Impact des CI sur les autres compétences

Certaines études portent également sur la maîtrise des CI comme un facteur facilitant le développement d’autres compétences (p. ex. rédaction.) ou encore des attitudes bénéfiques aux étudiants.

Daugherty et Russo (2011) présentent une étude ayant pour objectif d’évaluer l’impact d’un cours crédité (LIS1001) offert à la Louisiana State University qui porte sur les compétences informationnelles. Les auteurs désirent savoir comment les étudiants utilisent les notions présentées dans d’autres cours et dans leur vie personnelle. Pour ce faire, un questionnaire a été envoyé à 2147 étudiants ayant suivi ce cours. Malgré un taux de réponse faible (326 réponses) les données semblent représentatives de la variété d’étudiants (niveau d’étude). Les résultats indiquent que le cours a un impact puisque 76% des étudiants mentionnent avoir utilisé les notions présentées dans le cadre d’autres cours. Par contre, seulement 32% des étudiants ont utilisé ces notions à l’extérieur du contexte universitaire. Néanmoins, cette étude indique que le cours LIS1001 a des répercussions positives sur les habiletés des étudiants dans d’autres contextes.

Serenko et al. (2012) présentent une étude réalisée auprès de 372 étudiants en administration d’une université canadienne dans le but de connaître les apprentissages liés à une formation aux compétences informationnelles. Selon les auteurs, les résultats obtenus permettent de confirmer leur modèle théorique qui présente l’impact de la formation aux CI comme une chaîne. Une formation aux CI étant bien perçue par les étudiants entraîne une chaine de résultats psychologiques (meilleure perception de la bibliothèque, moins d’anxiété lors de la recherche), comportementaux (meilleure utilisation de la bibliothèque) et finalement plusieurs bénéfices (gains de temps, impact sur les notes et le travail, préparation au marché du travail, etc.).

Un rapport publié par l’Association of  College and Research Libraries (2016) présente le programme Assessment in Action qui aide les institutions postsecondaires à évaluer leur impact sur l’apprentissage et la réussite des étudiants. Ce rapport est une synthèse des évaluations faites dans plus de 200 institutions et tire plusieurs conclusions sur le rôle des bibliothèques. Tout d’abord, plusieurs institutions ont relevé que les nouveaux étudiants de baccalauréat qui ont reçu une formation aux CI performent mieux dans leurs cours. Deuxièmement, la formation aux CI participe au développement de compétences autres tel que la pensée critique, la résolution de problème et l’engagement civique. Finalement, le rapport souligne que la persévérance scolaire augmente avec les formations aux CI.

  1. Outils pour évaluer l’impact des CI

Quelques documents repérés s’intéressaient aux outils qui peuvent être utilisés pour évaluer l’impact des CI. Plus particulièrement, plusieurs recherches soulèvent le besoin de développer de nouveaux outils qui permettraient de pleinement saisir l’impact des CI sur les étudiants. C’est le cas de la thèse de Zachery (2010) qui porte sur la situation des Community College de la Californie. Dans les années 1990, 6 Community College de la Californie ont souligné l’importance de l’enseignement des compétences informationnelles pour la réussite, l’apprentissage des étudiants ainsi que pour la performance en milieu de travail. À la suite de ce constat, des mesures ont été adoptées pour intégrer les compétences informationnelles au cursus. La thèse de doctorat de Zachery (2010) vise à évaluer l’impact de cette intégration dans trois des institutions. L’auteur en vient cependant à la conclusion qu’il n’y a pas d’outils fiables utilisés et que les gains dans la réussite des étudiants tiennent davantage à des anecdotes rapportées par des bibliothécaires et professeurs de ces institutions. Elle soulève d’ailleurs l’importance de développer des outils qui permettraient de quantifier les gains au niveau de la réussite et de l’apprentissage pour les étudiants.

Stewart (2011) souligne l’importance de développer des outils qui montrent l’impact des compétences informationnelles sur la communauté universitaire. Selon lui, ces outils seront de plus en plus nécessaires pour revendiquer la valeur des compétences informationnelles et des bibliothèques au sein des institutions d’enseignement. Stewart identifie deux catégories d’outils qui ont du potentiel pour mesurer cet impact. La première catégorie, qu’il nomme direct, regroupe les outils qui visent à comprendre comment les étudiants utilisent l’information telle que SAILS, ISST et MINES. Les informations recueillies à l’aide de ces outils pourraient être couplées à des renseignements démographiques ou des données sur les dossiers des étudiants. L’autre catégorie, nommée indirect, constitue une alternative puisqu’elle utilise des outils qui ne visent pas nécessairement à évaluer les CI, mais qui permettraient d’inclure quelques questions supplémentaires sur le sujet. À titre d’exemple, Stewart mentionne LibQual dans lequel on peut inclure jusqu’à 5 questions supplémentaires qui pourraient porter sur les CI et ensuite être couplées aux données démographiques déjà fournies par les étudiants.

  1. Impact des CI sur les diplômés

Ce dernier axe n’est pas directement lié à la réussite des étudiants, mais il est intéressant de souligner qu’il existe une littérature plutôt volumineuse sur l’impact des CI sur les étudiants une fois qu’ils ont terminé leurs études. Plus précisément, certaines recherches s’intéressent au rôle des CI sur le marché du travail et en milieu professionnel.

Travis (2011) recueille la perception de diplômés universitaires sur l’utilité des CI en milieu de travail. Un sondage a été complété par 54 diplômés du réseau de la California State University et 44 diplômés d’autres universités. Plus de 50% des répondants croient que leurs compétences de recherche ont joué un rôle pour leur embauche dans leur emploi actuel. De plus, 77% indiquent que trouver de l’information est une partie essentielle de leur travail.

Un rapport portant sur les habitudes de recherche de diplômés récents révèle que ceux-ci possèdent certaines habiletés de base en recherche d’information en ligne qui les rendent attrayants pour les employeurs (Head, 2012). Cependant, les employeurs s’attendent également à ce que les diplômés soient en mesure de trouver de l’information pertinente avec d’autres outils et à identifier les meilleures solutions à partir de toute l’information recueillie. De leur côté, la plupart des 33 diplômés interviewés ont indiqué avoir de la difficulté à résoudre des « problèmes d’information » en milieu de travail. De manière générale, ce rapport souligne le fossé qui existe entre les diplômés qui trouvent et choisissent rapidement l’information alors que les employeurs cherchent plutôt des personnes qui consultent une variété de sources afin de faire une recherche complète et d’identifier les meilleures solutions.

  1. Bibliographie

Association of College and Research Libraries. (2016). Documented Library Contributions to Student Learning and Success : building Evidence with Team-Based Assessment in Action Campus Projects. Chicago : Association of College and Research Libraries. 26 p. Repéré à http://www.acrl.ala.org/value

Bowles-Terry, M. (2012). Library Instruction and Academic Success: A Mixed-Methods Assessment of a Library Instruction Program. Evidence Based Library and Information Practice, 7(1), 8295. doi:10.18438/B8PS4D

Cook, J. M. (2012). A Library Credit Course and Student Success Rates: a longitudinal study. College & Research Libraries, crl12-424. Repéré à http://crl.acrl.org/content/early/2012/12/19/crl12-424

Daugherty, A. L. et Russo, M. F. (2011). An Assessment of the Lasting Effects of a Stand-Alone Information Literacy Course: The Students’ Perspective. The Journal of Academic Librarianship, 37(4), 319326. doi:10.1016/j.acalib.2011.04.006

Glendale Community College. (2013). Statistical Evaluation of Information Competency Program Student Outcomes Fall 2007 to Spring 2013. 9 p. Repéré à http://gcc.glendale.edu/gcclibrary/instruction/documents/StatisticalEvaluationInfoCompStudentOutcomes.pdf

Head, A. J. (2012). Learning Curve: How College Graduates Solve Information Problems Once They Join the Workplace. Rochester, NY : Social Science Research Network. Repéré à https://eric.ed.gov/?id=ED536470

Julien, H. et Boon, S. (2004). Assessing instructional outcomes in Canadian academic libraries. Library & Information Science Research, 26(2), 121139. doi:10.1016/j.lisr.2004.01.008

Rapchak, M., Brungard, A. et Bergfelt, T. (2016). What’s the VALUE of Information Literacy? Comparing Learning Community and Non-Learning Community Student Learning Outcomes. Learning Communities Research and Practice, 4(1). Repéré à http://washingtoncenter.evergreen.edu/lcrpjournal/vol4/iss1/5

Sanabria, J. E. (2013). The Library as an Academic Partner in Student Retention and Graduation: The Library’s Collaboration with the Freshman Year Seminar Initiative at the Bronx Community College. Collaborative Librarianship, 5(2), 94100. Repéré à http://collaborativelibrarianship.org/index.php/jocl/article/view/231

Serenko, A., Detlor, B., Julien, H. et Booker, L. D. (2012). A model of student learning outcomes of information literacy instruction in a business school. Journal of the American Society for Information Science and Technology, 63(4), 671686. doi:10.1002/asi.22606

Shao, X. et Purpur, G. (2016). Effects of Information Literacy Skills on Student Writing and Course Performance. The Journal of Academic Librarianship, 42(6), 670678. doi:10.1016/j.acalib.2016.08.006

Squibb, S. D. et Mikkelsen, S. (2016). Assessing the Value of Course-Embedded Information Literacy on Student Learning and Achievement. College & Research Libraries, 77(2), 164183. doi:10.5860/crl.77.2.164

Stewart, C. (2011). Measuring Information Literacy: Beyond the Case Study. The Journal of Academic Librarianship, 37(3), 270272. doi:10.1016/j.acalib.2011.03.003

Travis, T. (2011). From the Classroom to the Boardroom: The Impact of Information Literacy Instruction on Workplace Research Skills. Education Libraries, 34(2), 1931. Repéré à http://eric.ed.gov/?id=EJ961221

Vance, J. M., Kirk, R. et Gardner, J. G. (2012). Measuring the Impact of Library Instruction on Freshmen Success and Persistence: A Quantitative Analysis. Communications in Information Literacy, 6(1), 4958. doi:10.7548/cil.v6i1.189

Wong, S. H. R. et Cmor, D. (2010). Measuring Association between Library Instruction and Graduation GPAMeasuring Association between Library Instruction and Graduation GPA. College & Research Libraries, crl-151. Repéré à http://crl.acrl.org/content/early/2010/09/14/crl-151

Zachery, I. (2010). The effect of information literacy competency on student learning and success in three California community colleges (Thèse de doctorat). George Mason University, Virginie, États-Unis.

Advertisements

About Félix Langevin Harnois

Bibliothécaire à l'École de technologie supérieure à Montréal.

6 Réponses to “Bulletin de veille : Impact des compétences informationnelles (CI) sur la réussite étudiante”

  1. Merci pour cette métasynthèse dont les résultats nous seront utiles dans le cadre de diverses représentations sur la nécessité de maîtriser des compétences informationnelles, que ce soit dans la vie scolaire, professionnelle ou citoyenne.

    J’en profite pour souhaiter une très bonne année à l’équipe de Tribune Compétences Informationnelles.

    Aimé par 2 people

    • Félix Langevin Harnois Répondre 10 janvier 2017 à 13:48

      Merci beaucoup pour votre commentaire. C’est toujours agréable de savoir que notre travail est utile.

      Une très bonne année à vous également!

      J'aime

Trackbacks/Pingbacks

  1. Impact des compétences informationnelles (CI) sur la réussite étudiante - CAPRES - 13 janvier 2017

    […] premier billet produit dans cette optique présente toute une série de publications pour chacun de ces trois […]

    J'aime

  2. Bulletin de veille : Impact des compétences informationnelles (CI) sur la réussite étudiante | Veille technopédagogique au CCDMD - 24 janvier 2017

    […] Félix Langevin, « Bulletin de veille : Impact des compétences informationnelles (CI) sur la réussite étudiante », … Tribune Compétences Informationnelles, 10 janvier […]

    J'aime

  3. Infomaitres | Impact des compétences informationnelles sur la réussite étudiante - 24 janvier 2017

    […] Rédigé par Félix Langevin Harnois de  l’École de technologie supérieure (ÉTS), l’article  présente un relevé de la littérature sur l’Impact des compétences informationnel…. […]

    J'aime

  4. Bulletin de veille : impact des compétences informationnelles (CI) sur la réussite étudiante – Le journal de veille de la DR - 26 janvier 2017

    […] Accéder à l’article. […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :